Menu
Liens

BREIZHSKIFF, le site de tous les skiffs et skiffeurs

 

 

PROMOTION OPTIMIST, LE SITE OFFICIEL DES OPTIS FRANCAIS

BATEAU BOIS, LE SITE DES CONSTRUCTEURS AMATEURS BOIS

ADONNANTE : le site de la voile sportive

LE FORUM DES CONSTRUCTEURS DE PAPER JET

 

------- -------


Gréement turbo

 

Le nouveau dériveur à la portée de tous : Un skiff moderne et performant.

Progressez en navigation sans changer de bateau- 3 gréements pour 1 bateau :
~ Paper Jet Lite Cat-boat
~ Paper Jet Standard Ajoutez des haubans, un foc et un trapèze.
~ Paper jet Turbo Une tête de mat plus haute, une grand-voile à corne et un spi asymétrique pour un skiff de performance bourré de chevaux .

Construction en cousu-collé à la portée d’un amateur soigneux.

Conception sur structure autoporteuse solide et léger.

Accastillage simple bateau d’entrainement idéal.

Astuces” issues des gréements traditionnels - réduction des coûts d’accastillage.

 

Un PaperJet 14 en cours de construction


Gréements du Paper Jet  - Turbo, Standard et Lite

Le Paper Jet 14 est conçu comme bateau performant d’initiation et de perfectionnement, utilisable aussi bien par le débutant que le régatier expérimenté. Skiff performant et excitant en version Turbo entre des mains expertes, il sait se faire plus sage en version Standard pour permettre à de jeunes adolescents de se perfectionner dans la conduite d’un bateau sportif.   Ces caractéristiques en font un bateau de club idéal, mais aussi un support pour toute la famille sur lequel Papa peut s’éclater dans la brise, mais qui permet aussi aux enfants de naviguer sur le même bateau (s’ils parviennent à le soustraire à leur père) avec un gréement plus petit et plus maniable. C’est aussi un projet de construction à l’échelle d’une famille tant en taille qu’en facilité de mise en œuvre, l’objectif étant d’obtenir une solution économique pour progresser par exemple entre l’Optimist et les très coûteux skiffs modernes sans avoir à changer de bateau à chaque étape. Le Paper Jet peut être construit en version économique (gréement Lite et accastillage réduit), puis évoluer avec les compétences des utilisateurs.

Cette adaptabilité est permise par la modularité de certains composants. Le mat en bois a deux têtes de mat interchangeables, correspondant à deux grand-voiles possibles. Deux positions de mats permettent une utilisation cat-boat ou sloop.   L’accastillage utilise des solutions issues des gréements traditionnels, avec des laçages plutôt que des pièces en inox. Solutions à la fois économiques, plus solides et plus légères.     Le mat, la bôme et le bout-dehors sont en bois creux, construits selon la méthode de l’assemblage en bec d’oiseau. Pour ceux qui veulent gagner du temps, un gréement aluminium peut être utilisé. Il est par exemple très facile d’adapter un mat et une voile de  Laser pour une utilisation en cat-boat, le gréement du 420 correspond à la version Standard et celui de 470 à peu de choses près à la surface de toile de la version Turbo (mais sans spi asymétrique). Toutefois dans ces cas on perd l’intérêt du mat étanche de la version bois qui facilite le redressement en cas de dessalage. Les plus avides de performance pourront s’orienter vers le gréement carbone

Gréement lite

Gréement standard

La construction se fait selon le principe du cousu-collé, avec une différence. Le bateau étant construit en contreplaqué d’épaisseur 4 mm, cela donne une grande légèreté mais nécessite une structure interne plus complète qu’avec un contreplaqué plus épais.

Cette structure est composée d’un longeron central, sorte de colonne vertébrale sur laquelle viennent se greffer des membrures transversales. L’ensemble doit être fixé provisoirement sur un bâti en chevron de sapin jusqu’a ce que la coque soit assemblée et rigidifiée.

Une fois la coque  assemblée, elle peut-être désolidarisée du bâti pour la suite du travail. Le bâti devient alors un support pratique à la bonne hauteur et l’on travaille coque à l’endroit ou à l’envers selon les étapes.

Le Paper Jet est simple à construire mais nombre de détails peuvent vous permettre de mettre en valeur votre habileté dans le travail du bois si vous le souhaitez. Marier différentes essences de bois pour les listons ou les ailes, soigner certaines pièces pour les mettre en valeur par le vernis, tout est possible, d’un projet  typé « ébénisterie » à la version la plus simple (tout en peinture ) mais toujours pour un bateau performant au design séduisant.

La coque est à bouchain vif, avec un fond qui évolue d’un V presque vertical à l’avant jusqu’à l’horizontale à l’arrière. Les ailes sont intentionnellement basses et horizontales pour s’immerger à la gîte et participer au couple de redressement. La forme des ailes est aussi conçue pour accentuer le redressement en “surfant” l’eau, contrairement à beaucoup de skiffs dont les ailes font croche-pied des qu’elles touchent l’eau.


Deux Paper Jet 14 chargés pour le grand départ.

Ce bateau donnera beaucoup de plaisir à un solitaire en format Lite (cat-boat), et à deux ados avec le grément Standard. C’est un bateau d’entrainement, le plan de pont est volontairement simple. Il apportera pourtant des performance élevée en version Turbo, et ceci sans faire appel au techniques de construction les plus hi-tech généralement hors de portée des constructeurs amateurs.

Caractéristiques
Longueur : 4,10 mètres
Largeur : 1,63 mètres
Tirant d’eau 0.12/0.8m
Poids de la coque : 45 kg
Poids en ordre de marche
approx. 68kg
Surface de voile Lite
7.2 m2
Surface de voile Standard
10.2 m2
Surface de voileTurbo
13.6 m2 au près
19. 2 au portant
Tarifs des kits
KIT n° 1
Toutes les pièces en contreplaqué marine 4mm découpées.
Plans (en anglais) et droits pour la construction d’un bateau.
Manuel de construction (en français)
1380 €
KIT n° 2 : Toutes les pièces en bois massif rabotées.
280 €
KIT n° 3 : Résine, colle et tissu de verre. 220 €

La construction se fait selon le principe du cousu-collé, avec une différence. Le bateau étant construit en contreplaqué d’épaisseur 4 mm, cela donne une grande légèreté mais nécessite une structure interne plus complète qu’avec un contreplaqué plus épais.

Cette structure est composée d’un longeron central, sorte de colonne vertébrale sur laquelle viennent se greffer des membrures transversales. L’ensemble doit être fixé provisoirement sur un bâti en chevron de sapin jusqu’a ce que la coque soit assemblée et rigidifiée.

Une fois la coque  assemblée, elle peut-être désolidarisée du bâti pour la suite du travail. Le bâti devient alors un support pratique à la bonne hauteur et l’on travaille coque à l’endroit ou à l’envers selon les étapes.

Le Paper Jet est simple à construire mais nombre de détails peuvent vous permettre de mettre en valeur votre habileté dans le travail du bois si vous le souhaitez. Marier différentes essences de bois pour les listons ou les ailes, soigner certaines pièces pour les mettre en valeur par le vernis, tout est possible, d’un projet  typé « ébénisterie » à la version la plus simple (tout en peinture ) mais toujours pour un bateau performant au design séduisant.

La coque est à bouchain vif, avec un fond qui évolue d’un V presque vertical à l’avant jusqu’à l’horizontale à l’arrière. Les ailes sont intentionnellement basses et horizontales pour s’immerger à la gîte et participer au couple de redressement. La forme des ailes est aussi conçue pour accentuer le redressement en “surfant” l’eau, contrairement à beaucoup de skiffs dont les ailes font croche-pied des qu’elles touchent l’eau.


Deux Paper Jet 14 chargés pour le grand départ.

Ce bateau donnera beaucoup de plaisir à un solitaire en format Lite (cat-boat), et à deux ados avec le grément Standard. C’est un bateau d’entrainement, le plan de pont est volontairement simple. Il apportera pourtant des performance élevée en version Turbo, et ceci sans faire appel au techniques de construction les plus hi-tech généralement hors de portée des constructeurs amateurs.